Les 6 raisons les plus fréquentes d’un refus hypothécaire traditionnel, cependant acceptées via l’hypothèque privée

Les 6 raisons les plus fréquentes d’un refus hypothécaire traditionnel, cependant acceptées via l’hypothèque privée!

La raison la plus commune qui pousse un emprunteur à se tourner vers l’hypothèque privée comme source de financement est son rejet par une institution bancaire traditionnelle pour l’obtention d’une hypothèque. Voici les six  raisons de refus les plus fréquentes qui pourraient par contre être acceptées par un prêteur hypothécaire privé :

1. Une mauvaise cote de crédit; 

La cote de crédit qui est établie en fonction des habitudes de paiements est déterminant dans la décision de la banque. Les différents prêts contractés entre aussi en jeu. Plus ils sont nombreux, plus la cote de crédit diminue. Un pointage de crédit sous les 600 disqualifie pratiquement tous les emprunteurs tandis qu’il faudra atteindre 750 pour bénéficier des meilleurs taux. Avec un pointage sous les 600, l’hypothèque privée est une option à considérer.

2. Une propriété en mauvaise état

Par ailleur, la condition actuelle de votre propriété aura une importance déterminante dans l’établissement de sa valeur. Si les lieux sont dans un état inférieur soit parce qu’ils ont été vacants ou qu’ils ont besoin de rénovations majeures, la banque pourrait refuser de prêter tout montant. Tout en étant conservateur, un prêteur privé octroiera un prêt hypothécaire privé basé sur la valeur de la propriété dans son état actuel.

3. Travailleurs autonomes et revenus non vérifiables

De plus, les institutions financières exigent souvent des revenus stables et constants, au  minimum deux ans, afin d’octroyer un prêt hypothécaire. L’emprunteur n’ayant pas un revenu stable, ou ne pouvant pas fournir des preuves de revenus suffisants aux yeux des banques, pourra obtenir une hypothèque privée s’il met une mise de fonds de 25% du prix d’achat ou s’il détient une équité suffisante sur sa propriété.

4. Les condos indivis

Aussi, il arrive que certains condos ne soient pas considérés par les banques. La raison est qu’ils sont détenus sous forme indivise. Dans ces circonstances, la plupart des prêteurs privés octroieront un prêt hypothécaire privé en considérant les risques liés à la liquidité du condo en question.

5. Le type de propriété

Le type de propriété est important dans l’accord d’un prêt par une banque. Une résidence principale est facilement acceptée. Cependant, il est plus difficile de faire approuver un prêt pour un chalet,  un bâtiment commercial ou encore un immeuble locatif.

6. Taxes et impôts impayés

Les différents gouvernements (taxes et impôts) et les commissions (taxes scolaires) sont des créanciers «super-prioritaires». Ils peuvent donc passer en priorité des institutions financières lorsqu’une personne est en défaut de paiement. Les prêteurs institutionnels ne prêtent jamais à ceux qui doivent de l’argent aux gouvernements. Les prêteurs privés accepteront d’octroyer une hypothèque privée à condition que les taxes soient mises à jour à même le prêt.

Un seul de ces éléments ne conduise pas toujours au refus de la demande de prêt. Lorsqu’il y a combinaison de plusieurs éléments les banques n’accorderont pas d’hypothèque. L’hypothèque privée est une bonne solution puisque les critères d’acceptation sont plus souples.

Si vous avez des questions supplémentaires au sujet du financement hypothécaire privé, ou si vous êtes actuellement à la recherche d’une hypothèque privée n’hésitez pas à me contacter à maxime.st-laurent@financierevictoria.com ou par téléphone au 1 (877) 220-7738 Ext. 101.